Sidebar

24
Dim, Mar

Opération épervier
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le 27 mars dernier, le Ministre délégué à la présidence de la République chargé du Contrôle supérieur de l'Etat (Consupe), Président du Conseil de discipline budgétaire et financière (Cdbf), Henri Eyebe Ayissi, a rendu publique une note d'information relative aux décisions prises par le Cdbf concernant la gestion de la Société de développement du coton (Sodecoton), pour la période allant de 2005 à 2010. Il en ressort principalement, s'agissant du Directeur général (Dg) de cette société d'Etat, Iya Mohammed, que le Conseil retient à son encontre 20 fautes de gestion ayant induit un préjudice financier de plus de 9 milliards de FCFA à cette entreprise. 

Egalement épinglés par le Consupe, Pierre Kaptene, Président du Comité de suivi du Complexe sportif de la Sodecoton de 2005 à 2009, Marcel Tchagongom et Jérôme Minlend, Co-commissaires aux comptes de la Sodecoton. Le 10 juin 2013, Iya Mohammed est interpellé et gardé à vue au Secrétariat d'Etat à la Défense (Sed). D'aucuns s'empressent d'établir un lien entre la défaite de Lions indomptables face aux Eperviers du Togo, le week-end d'avant (lya Mohammed étant aussi le Président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) et cette arrestation. Mais le pouvoir s'acharne à instiller dans l'Opinion publique que le Dg de la Sodecoton est embastillé pour sa gestion de cette entreprise. Le 19 juin 2013, lya Mohammed est présenté au Procureur près le Tribunal criminel spécial (Tcs) qui l'inculpe pour détournement de 13 milliards de FCFA. 

Les avocats de Iya et l'opinion publique sont quelque peu perdus, compte tenu de l'écart entre les montants publiés par le Consupe et ceux consignés dans le procès-verbal du Tcs. La confusion est d'autre plus grande que des employés de la Sodecoton, dont les noms ne figurent pas dans le rapport du Consupe. Notamment Jean Fouagou, Mahamat Karagama, Abdoulabi et Lucien fotso. Mutations a pu accéder au rapport de mission de vérification auprès de la Sodecoton (exercices 2005-2010 ) soumis par le Consupe le 10 février 2012 à la haute attention» du Sg de la présidence de la République «pour la très haute appréciation du Chef de l'Etat». A l'analyse, ce rapport est, largement différent de celui rendu public le 27 mars 2013, Il semble évident que c'est ce document, expédié avant que le Cdbf ne statue sur l'affaire Sodecoton, qui est à la base de l'incarcération de Iya Mohammed et de certains de ses collaborateurs, Les droits de la défense ont donc été bafoués. 

Mais le scandale qui en ressort tient du fait que Roger Moïse Enyene Nlom et Louis Eyeya Zanga, présidents du Conseil d'administration de la Sodecoton entre 2005 et 2010 (et gouverneurs de la région du Nord durant la même période), également accablés par le Consupe, ont été soustraits du rapport porté sur la place publique le 27 mars 2013 et donc «blanchis» par la présidence de la République. Bien plus, le Consupe suggère à Paul Biya de se tourner vers les Etats-Unis et la Chine, donc de ne plus entretenir des rapports uniquement vers la France, au sujet des partenariats de la Sodecoton. Nous vous proposons les deux rapports produits par le Consupe sur la même affaire.

©GEORGES ALAIN BOYOMO : Mutations

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire